• Detestable le retour

    OK, j'avais fait un magnifique texte d'une vingtaine de lignes, et on me l'a effacé. Je n'apprécie pas réellement vous savez.
    Surtout que demain est le jour de la piscine, et donc, ça me fait GRAVE chier comme on dit.

    Le texte concernait un certain sentiment que j'éprouve depuis quelque temps, lequel me met mal à l'aise.
    En effet je me sens hautaine par rapport à certaines personnes parce qu'elle ne descende pas à mon arrêt, ou à l'arrêt précédent ("les meilleurs institutions" sont pratiquemment au même emplacement).

    Dans ce texte , j'expliquais ce sentiment -et bien d'autre- comme le fait qu'il n'y avait pas de quoi se sentir supérieure, Jules Vernes étant quelque peu une des portes (imaginaire) de l'élite de Nantes(le niveau n'est pas à chier, mais il n'est pas pour autant si élévé qu'on voudrait  faire ou qu'on laisse à croire).

    Qu'il y a 10  ans, je possédais le même vocabulaire de "racaille" que le groupe de personne que j'ai un peu méprisé à la librairie il y a quelque jours.(parce qu'ils avaient "l'accent des mauvaises structures scolaires" ou des "rappeurs" et qu'ils ont tapé une scène en live)
    Que j'ai beau trouvé certaines personnes misérables pour leur paraître, leur language, leur classe, c'est moi la misérable.

    J'avoue qu'expliquer ainsi, vous, visiteurs, allaient me prendre pour une grosse salope. Cela dit, j'avais joliment tourné mon texte précédent, pour que la vérité ne sois pas si flagrante, et que vous gémissiez un peu sur mon sort.

    Bref, je ne suis personne pour me sentir supérieure aux autres, si tous ceux qu'on appele grossièrement "banlieuzards" avaient eu ma chance, nous serions peut-être pour beaucoup, dans leur HLM.
    Si les bofs avaient vécu dans le même climat qui m'a bercé, avec des grands parents cultivés, c'est moi qu'on traiterai de bofs.
    Manque de pot, j'ai eu du cul, allelouïa.
    Même avec quelque remord, cela ne m'empêchera pas, tendant l'oreille vers une conversation de lycéenne sapées chez Jenifer, laquelle est littéralement intéressante et enrichissante (l'ironie aura ma peau), de ricaner que l'une d'entre elles, ou peut-être toutes, finira ou finiront caissière chez Auchan.

    Now you can say i'm a big ho'.

    Ce texte est bourré de généralités, de pensées mal interprétées, mais vous comprendrez que l'on m'a effacé mon sublime texte, que j'ai perdu beaucoup de temps, et que je serai bien mieux à faire mes devoirs d'élite.

    bonsouar.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Novembre 2006 à 16:04
    C'est
    ...un réflexe que l'on peut avoir ; mais si on s'en rend compte assez vite, on comprend qu'être un peu différent n'est pas être supérieur ; ni inférieur d'ailleurs. Du coup, il est bon de rester curieux, et de profiter des perles de ces discussions de lycéen(ne)s comme d'une friandise, ça ne coûte rien ! Et si en plus on met le mépris de côté, y'a moyen d'être heureux pour un rien, ce qui est toujours bon à prendre. Salut !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 13 Novembre 2006 à 16:37
    Hum hum....
    Blabla. c'est mal d'être élitiste.. Nyanya. Peut-être ùais ça fait du bien. Liberté, fraternité, égalité... mes fesses. Liberté qu'on vienne me faire chier dans la rue, sans que j'ai le droit de répondre? mon cul. Fraternité qu'on vienne m'agresser. mon cul. Egalité, intellectuelle? je me marre. mouhahahaha. je m'auto-suffit à moi même, et si cela vous gène, je m'en balance... donc non ton texte ne me choque pas.
    3
    Lundi 13 Novembre 2006 à 16:38
    J'oubliais
    J'oubliais, non je ne suis pas une personne sympa. Et je respecte tous les styles toutes cultures, tant qu'on ne vient pas me les imposer. voila. intolérante tolérance.
    4
    Dimanche 19 Novembre 2006 à 19:44
    moué
    enfin, quand je vois certains exemples de lycée banal avec leur mentalié générale, bah jsuis contente d'etre là ou je suis, et d'etre avec les gens que je cotoie =/ Aprés ouais, ces personnes ne m'ont rien fait, et c'est sur que tant qu'elles ne viendront pas me faire chier, j'ouvrirai pas ma bouche. mais ca m'empechera ps de penser... (les lycées de merde comportent des gens biens aussi vous savez..)
    5
    Mercredi 22 Novembre 2006 à 13:04
    *rires*
    pareil, tant qu'on ne vient pas me parler, (je veux dire me parler mal), je ne vais pas agresser les autres.
    6
    Jeudi 30 Novembre 2006 à 22:19
    boutade
    non,non ne nie pas poupée baroque! Nous savons tous ici même que tu es une ANTISOCIALE lol je deconne hein ^^ remarque si on est socialiste...ohoh la merde :x
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :